Nouveaux médecins

En 2016 au Pôle Santé Saint Jean : 

Une nouvelle étape contre l'infection

La lutte contre l’infection est un défi majeur de la médecine hospitalière. Aujourd’hui, l’approche infectiologique doit s’inscrire naturellement dans les organisations sanitaires.

Le Pôle Santé Saint Jean, conscient de l’importance de cette évolution, a souhaité organiser cette prise en charge autour de deux médecins spécialistes en infectiologie, le Docteur Francine De SALVADOR-GUILLOUET et le Docteur Eric DENIS.

  • Le Docteur De SALVADOR-GUILLOUET a passé l’internat en 1978. Elle s’est intéressée très tôt aux problèmes liés à l’infectiologie et aux résistances antibiotiques. Elle est diplômée en antibiologie, en médecine tropicale et a obtenu le Diplôme Universitaire des hépatites et cytokines. Elle est qualifiée en médecine interne, pneumologie et infectiologie et travaille depuis plus de 20 ans en tant que praticien hospitalier en infectiologie au CHU de Nice.

     

    Son domaine d’expertise est celui des infections respiratoires et celui des patients immunodéprimés. Elle s’est, également, occupée d’une cohorte de patients infectés par le VIH et hépatites. Elle a été responsable, de la co-infection VIH-VHC au CHU de Nice. Actuellement Praticien attaché au CHU de Nice dans le service d’infectiologie où elle participe aux staffs et RCP, elle est également en charge d’un projet novateur au sein du Pôle Santé Saint Jean.

 

  • Le Docteur Eric DENIS a été diplômé en 2012 en Médecine Générale. Il a complété sa formation par un diplôme d’études spécialisées en pathologies infectieuses et tropicales. Il a enrichi son expertise en obtenant de nombreux diplômes universitaires centrés sur l’antibiothérapie, l’hépatite virale et la prise en charge des patients atteints de VIH. Il travaille actuellement en temps partiel au Centre Hospitalier d’Antibes en tant que praticien hospitalier dans le service de médecine interne. Il consacre une partie de son temps à une activité de médecine interne et infectiologie au sein du Pôle Santé Saint Jean dans lequel il s’investit depuis déjà deux ans.

Cette nouvelle offre de soins repose sur une expertise clinique associée à des spécialisations du Laboratoire CERBA devenu le nouveau partenaire du Pôle.

 

Une approche novatrice et complète des pathologies rachidiennes.

C’est avec fierté que nous accueillons le Docteur T. Adetchessi, ancien interne, ancien Chef de Clinique et ancien praticien hospitalier du CHU de Marseille, qui a travaillé pendant 16 ans dans un des plus grands services de neurochirurgie de France à la Timone.

La chirurgie vertébrale est sa spécialité et il rejoint une équipe constituée de :

  • 2 chirurgiens de la colonne vertébrale, les Docteurs : T. Desjardins et C. Lacour
  • 4 radiologues interventionnels, les Docteurs : T. Benzaken, E. Giordana, A. Soumrany, O. Sisteron
  • 1 médecin algologue, le Docteur : P. Leroy
  • 3 kinésithérapeutes spécialisés dans la rééducation du dos en pré-opératoire, en post-opératoire, ou en dehors de toute intervention (certification ISO 9001) : I. Sagot, O. Yzombard et G. Beauvalot
  • 1 psychologue

Ces compétences diverses et complémentaires permettront de proposer une solution adaptée à chaque cas rencontré tant les options thérapeutiques sont nombreuses.

 

Nous vous proposons également également une nouvelle offre de soins en gastro-entérologie :

11 médecins – 11 compétences. 

Le Docteur J. Habre, ancien assistant des Hôpitaux de Nice, après avoir occupé les fonctions de praticien hospitalier à l’Hôpital d’Antibes, a rejoint le Pôle gastro-entérologie du Pôle Santé Saint Jean à Antibes. 

Le Docteur J. Habre, chirurgien spécialisé en chirurgie digestive, coeliochirurgie et chirurgie du cancer vient compléter une équipe importante constituée de : 

  • 6 médecins gastro-entérologues, les Docteurs : M-C. Bunoz, G. Dreyfus, G. Fratini, S. Marjoux, M-L. Perritore et E. Peten
  • 2 radiologues interventionnels, les Docteurs :  O. Sisteron  et S. Stolear
  • 2 chirurgiens digestifs, les Docteurs : B. Karimdjee et M. Soler

Cette nouvelle organisation est effective dès le 4 janvier 2016 et permet de répondre à une demande croissante dans l’exploration ou le traitement des maladies digestives.